Abbé D. : une préparation très concrète au mariage

Certains traditionalistes de la région bordelaise connaissent les vraies raisons du départ soudain de l’abbé D. (Fraternité Saint-Pie X) : au lieu d’enseigner à une fiancée le catéchisme des fiançailles et du mariage, il lui donnait des leçons très concrètes de relations matrimoniales, avec exercices pratiques. Ca se passe de commentaires. Croyez-vous que l’intéressé ait été puni ? Il est à présent n°2 d’un des plus gros districts de la FSSPX. Moralité (si on ose dire…) : si vous êtes prêtre « tradi », tapez-vous une jeune femme au nez et à la barbe de son fiancé, et Menzingen vous fera monter en grade. Chez les traditionalistes, ça marche visiblement comme ça. Nous ne faisons que constater les faits.

Seuls les naïfs croient que les affaires de mœurs, « ça n’arrive que chez les modernistes ». L’histoire de l’Eglise montre que cela est arrivé partout et à toutes les époques parce que les clercs restent des êtres humains et que la soutane ne les transforme pas par miracle en anges de lumière. En un sens, il n’y a donc rien de surprenant à ce que ça se produise aussi chez les « tradis ». Ce qui est une cause beaucoup plus profonde de scandale pour les âmes, c’est de voir comment des comportements aussi déviants sont suivis d’une promotion. « Le poisson pourrit par la tête », dit le proverbe.

Il est crucial d’ouvrir les yeux sur la réalité. Nous l’avons constaté plusieurs fois : trop souvent, des clercs « tradi » qui se permettent des écarts sexuels restent longtemps impunis parce que les fidèles idéalisent le sacerdoce et sont dans ce qu’on appelle psychologiquement « le déni » : ils refusent a priori d’admettre la possibilité qu’un « bon prêtre » commette des délits sexuels. Ne tombons pas dans la paranoïa mais il est important de savoir que cela existe bel et bien, y compris « dans nos milieux », et ainsi les cas réels qui se produisent pourront être réprimés efficacement. Du moins… si les autorités ne sont pas complices. Or, comme nous le montrons dans d’autres pages de ce site, des affaires bien plus graves de pédophilie ne sont « sanctionnées » que d’une mutation. Décidément, il y a quelque chose de pourri au royaume tradi…