Der Spiegel 24 mai 2010 : Mgr Fellay parle des homosexuels et des pédophiles

En mai 2010, Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) avait accordé des déclarations au Spiegel, magazine allemand à grand tirage, au sujet de la pédophilie dans l’Église : http://magazin.spiegel.de/EpubDelivery/spiegel/pdf/70569461

Étant donné que sa propre fraternité est elle-­même confrontée à ce problème, ses propos méritent d’être examinés de près. Pour ceux qui ne lisent pas l’allemand, Le Monde s’est fait l’écho de cet entretien : http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/05/21/la­fraternite­saint­pie­x­met­a­l­index­les­homosexuels­pour­lutter­contre­la-pedophilie_1361350_3214.html

Si on résume, Mgr Fellay estime que la première manière de se prémunir contre l’arrivée de pédophiles dans le clergé consiste à identifier les séminaristes homosexuels et à leur refuser les ordres sacrés. Le prélat suisse déclare en effet que les victimes d’abus sexuels dans l’Eglise sont presque exclusivement des garçons (post) pubères, ce qui est faux, et nous avons eu l’occasion de le souligner. Mais retenons essentiellement que le supérieur général de la FSSPX tire argument d’un certain lien entre homosexualité et pédophilie, en soulignant que la grande majorité des actes pédophiles sont de type homo et non hétérosexuel.

On pourrait revenir sur la question de fond, en particulier sur l’instruction du 4 novembre 2005 de la Congrégation pour l’Education catholique « sur les critères de discernement vocationnel au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en vue de l’admission au séminaire et aux Ordres sacrés » : http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccatheduc/documents/rc_con_ccatheduc_doc_20051104_istruzione_fr.html mais, étant donné que ce blog est consacré aux questions de pédophilie, nous nous concentrons plutôt sur le point suivant: Mgr Fellay ne serait-­il pas bien inspiré d’examiner les actes de sa propre fraternité sur cette question de l’homosexualité et de la pédophilie ? Nous faisons ici allusion à l’affaire Urrutigoity, du nom de ce prêtre argentin qui traîne derrière lui des accusations de pédophilie partout où il passe.

Cette affaire fait couler des flots d’encre partout dans le monde depuis plusieurs années, et nous avons publié un article à ce sujet mais ce qui nous frappe, c’est précisément que l’abbé Carlos Urrutigoity avait été renvoyé du séminaire argentin de la FSSPX pour homosexualité… et qu’ensuite il a pu entrer au séminaire nord-américain de la même FSSPX. Bonjour la cohérence ! Comme, aussi bien à l’intérieur de la FSSPX qu’à l’extérieur une fois qu’il l’a quittée, ce prêtre a fait l’objet d’innombrables accusations crédibles de pédophilie, on se demande si la Fraternité Saint­-Pie X applique ce qu’elle prêche. Où est la politique prônée par Mgr Fellay : refuser les séminaristes homosexuels pour éviter que des pédophiles accèdent au sacerdoce ? Allô, le service des repentances? Comment dit­-on en suisse ­allemand « Medice, cura te ipsum » ?

Affaire A. : la Capitale 4 Mai 2015

Voici un article qui parle du procès A. (mention censurée par la FSSPX). Nos visiteurs qui mettaient en question l’existence même de l’affaire A. (mention censurée par la FSSPX) pourront ainsi se rendre compte que nous n’avons pas inventé de toutes pièces ce scandale et ce procès. Reste que cet article du journal La Capitale est de faible qualité et va jusqu’à prendre l’abbé A. (mention censurée par la FSSPX) pour un Bruxellois! Là, on ne sait trop s’il faut mettre en cause la qualité des écoles de journalisme ou bien le proverbial sens de l’humour de nos amis belges 🙂

http://www.lacapitale.be/1278777/article/2015-05-04/bruxelles-un-pretre-acquitte-d-abus-sexuels-sur-mineurs-il-assure-souffrir-de-se