Joyeux Noël et meilleurs voeux!

La rédaction du blog stop-pedos-trad.is vous souhaite une joyeuse et sainte fête de la Nativité.

En cette année 2015 qui s’achève, des forces se sont unies et des langues se sont déliées afin de lever l’omerta sur le fléau des abus sexuels, en particulier sur les enfants, dans les milieux catholiques traditionalistes, toutes chapelles confondues. Dans ce cadre, la gendarmerie nationale enquête depuis octobre dans au moins une école traditionaliste pour garçons en France (St-Malo) et interroge de nombreux témoins au sujet de suspicions de faits pédophiles. Nous vous en dirons plus en temps utiles. [Màj du 2 janvier: voir à ce sujet notre article de suivi]

Ce n’est pas de gaîté de cœur que nous publions ces articles et parlons de ces sujets peu ragoûtants, mais l’expérience a suffisamment démontré que ce problème n’est pas traité et que la protection des prédateurs profite des tentatives de règlements en milieu feutré. Le silence et la servilité ne font que nourrir la corruption des cléricalistes, et confortent les prédateurs et les complaisants dans leur sentiment d’impunité à travers des complicités dans ces questions qui relèvent de la criminalité. C’est cette servilité qui confère une immunité indue à certaines « soutanes » dont les comportements sont parfois plus proches des pratiques maffieuses que de l’Évangile. Et cela n’a rien à voir avec le respect dû à la fonction, ne nous y trompons pas.

Ces derniers mois nous avons reçu de nombreux courriers, de fidèles et de prêtres. Quelques uns nous reprochaient de faire scandale. Mais quiconque lit attentivement les articles réalisera que nous avons affaire à de graves affaires à répétition, à des récidivistes qui jouissent de protection, que l’action en justice de victimes est contrecarrée sciemment, en bref qu’une action externe est nécessaire. Ce qui fait scandale, ce sont plutôt les délégations canoniques que reçoit Mgr Fellay pour juger ses propres prêtres. Il faudra bien que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi retrouve le chemin de la raison et se charge elle-même de ces affaires. Nous formulons ce vœu pour l’an nouveau.

A tous nos lecteurs, collaborateurs et informateurs, de Suisse, de France, de Belgique, d’Allemagne, du Chili et d’ailleurs, nous envoyons nos meilleurs vœux pour l’an à venir. Qu’il apporte la justice aux victimes et la miséricorde aux justiciables.

La rédaction